Skip to content

L’avenir de la collaboration…

by egonnaud on April 3rd, 2006

Une étude menée en interne par une grande société (pour qui je travaille actuellement) montre que l’email et les réunions face-to-face sont largement plus utilisés que les outils “collaboratifs” mis à disposition.

Pourquoi ? La communication est un besoin fondamentale des organisations. Mais la communication a besoin d’éléments informels / de contexte pour être efficace. Les études menées dans les années 50/60 au centre de recherche de Palo Alto sur la théorie de la communication montrent qu’une grande partie des messages passe par le meta-langage, langage des attitudes et du non-verbal. Les outils collaboratifs doivent intégrer cette souplesse pour être efficace. Toutefois cela est extrèmement compliqué pour l’informatique qui repose par définition sur un système archi-structuré.

Malgré le succès des outils de communication synchrone (IM, chat, voIP, visioconférence) qui rétablissent le canal de meta-communication rompu par l’informatique, l’information a du mal à être transformée en connaissance/communication par les outils informatique. La preuve est que nous ne traitons jamais nos emails de la même manière selon la personnalité de la personne qui envoie. Et si nous recevons un email d’une personne que nous n’avons pas rencontrée, il nous est difficile de “visualiser” cette personne le message de ce mail est “incomplet”

Toutefois, ces outils supportent la meta-communication mais ne la favorise pas et n’agissent donc que comme un agent de transport. On commence aujoud’hui à voir des outils qui permettent de supporter cette meta-communication en lui laissant sa valeur originale de communication “implicite”.

Les nouveaux outils de collaboration informelle : les socialsoftwares

La socialisation passe par la communication. La communication a besoin d’informel pour être complète. Les socialsoftwares doivent supporter / intégrer cette seconde communication. Le mail a de par son statut d’outil largement répandu développé sa propre meta-communication. Il est en ce sens reconnu aujourd’hui comme l’un des meilleurs outils de communication électronique. Les plateformes d’échanges de bookmark telles que del.icio.us ont également une énorme valeur ajoutée par le fait qu’elles attribuent les liens à une (ou plusieurs) personne. Si l’on connait cette personne (par son blog, pour l’avoir rencontrée etc…) on peut attribuer une valeur de contexte importante à ces liens. Cette valeur de contexte fonctionne également dans l’autre sens. Par exemple je publie sur ce blog mon tagcloud qui est là pour “en dire plus” sur moi. C’est de la meta-communication et c’est là tout l’intérêt des logiciels sociaux. En remettant l’individu et la meta-communication en jeu, ils permettent de décupler l’efficacité de l’information transmise.

From → Articles

No comments yet

Leave a Reply

Note: XHTML is allowed. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS